InternetMobile

AMP : le projet de Google pour accélérer le web

Par Guillaume Thavaud - Publié le 8 octobre 2015

Le projet AMP (Accelered Mobile Pages) vient de prendre un nouveau tournant, avec le lancement officiel d’un projet open source, auquel vont collaborer Google, Twitter, WordPress, Pinterest, Linkedin, la BBC, les Echos…et beaucoup d’autres acteurs de la communication web. AMP vise à accélérer le chargement des pages web sur mobile, en reconstruisant à la volée le code HTML, de façon à ce qu’il soit plus léger et compatible avec tous les navigateurs mobiles et tous les appareils. Un sacré challenge !

Les images, vidéos (et les publicités) seront conservées lors du passage au AMP HTML, de façon à conserver une bonne expérience utilisateur. Comme l’explique David Besbris, dans l’article publié sur le blog officiel Google : « Nous voulons que les pages web avec du contenu riche, tel que des vidéos, des animations, des visuels, travaillent aux côtés de publicités intelligentes, et se chargent instantanément. Nous voulons aussi que le même code fonctionne à travers de multiples plateformes et appareils, si bien que le contenu peut apparaitre partout en un instant, quel que soit le type de téléphone, tablette ou appareil mobile que vous utilisez »

Accelerated-Mobile-Pages-Project

Il n’est donc pas question de produire des pages web dégradées et réduites à leur plus simple expression, mais des pages plus efficaces, qui présentent le même contenu que sur un ordinateur de bureau. Comment ce tour ne magie est-il possible ? Quelques indications techniques sont disponibles sur https://www.ampproject.org/how-it-works/

Ainsi un point clé est l’optimisation du Javascript, avec le nettoyage de tous les scripts superflus qui alourdissent le chargement des pages : « Nous avons pris la décision difficile que les documents AMP HTML ne contiendraient aucun Javascript propriétaire, ni de Javascript tiers.« .  En gros, AMP va supprimer votre Javascript pour le remplacer par du HTML5/CSS3, quand c’est possible. Par exemple, les effets de type Lightbox ou les carrousels d’images, bénéficieront de cette remise à plat.

Dans le cas des scripts nécessaire à des fonctions Analytics ou à des annonces publicitaires (on pense évidemment à Google Analytics et Adsense),le projet AMP est très strict et refuse l’injection de script externe. Il sera donc fait appel à une librairie open source « unique, unifiée, auditable, et hautement performante« .

Et en ce qui concerne les images et vidéos ? Chaque ressource devra déclarer la taille qu’elle prendra dans la page, de façon à ce que AMP lui alloue un l’espace nécessaire. En cas de changement de taille, le chargement sera ainsi plus rapide. Pour le moment, on ne parle pas d’algorithme permettant de réduire le poids des documents multimédia (dommage).

Et maintenant, comment transformer son code en AMP HTML ? WordPress a déjà annoncé le développement d’un plugin permettant d’effectuer la transformation, de façon automatique. On attend d’en savoir plus pour mettre en œuvre cette stratégie, certainement très intéressante si on veut une bonne visibilité mobile. Comme chacun aura pu le constater, il est souvent difficile d’avoir un bon débit internet mobile, surtout en province !