MobileSEO

Google envisage de créer un nouveau moteur pour la recherche mobile

Par Guillaume Thavaud - Publié le 8 mars 2015

Depuis que l’utilisation des appareils mobiles (téléphones et tablettes) a explosé, Google se préoccupe de fournir la meilleure expérience utilisateur aux mobinautes. Un souci qui n’est sans doute pas étranger au fait que Google est propriétaire de l’OS Android, qui est désormais le système d’exploitation mobile le plus utilisé au monde ! Le fait que Google propose aussi des solutions publicitaires pour l’affichage mobile, n’est sans doute pas une coïncidence

Bref, depuis plusieurs années, Google fait tout pour inciter les webmasters à créer des sites mobile-friendly. La dernière évolution en date est l’affichage de la mention « site mobile » dans les résultats de recherche Google Mobile, comme ici :
resultat-mobile

Les webmasters qui ne jouent pas le jeu du « mobile friendly » encourent désormais le risque de ne plus voir leur site web s’afficher dans Google Mobile. C’est ce qui a été officialisé dernièrement sur le blog officiel Google.

Jusqu’à présent, le conseil que Google donnait aux webmasters était le suivant : faites un site web Responsive Design ! Google a même proposé un guide complet sur la création de site web adaptatif, à consulter ici.

Les limites du Responsive Design

Il est vrai qu’un site web qui s’adapte à n’importe quel écran, c’est confortable pour les internautes. C’est aussi plus pratique pour le webmaster, qui n’aura alors qu’un seul site à administrer.
Et pourtant, ce n’est pas toujours une bonne idée.

Un exemple de Responsive Design sur Themeforest

Un exemple de Responsive Design sur Themeforest

Voici quelques points qui justifient la séparation du web traditionnel et du web mobile :

  • l’ergonomie : un support tactile ne fonctionne pas comme un écran de PC. Essayez par exemple de faire un clic-droit sur un smartphone ! Quoiqu’on fasse, la navigation sur mobile ne sera jamais identique à la navigation sur ordinateur de bureau. D’où des fonctionnalités différentes.
  • le temps de réponse : c’est bien connu que pour améliorer l’expérience utilisateur sur mobile, il faut travailler le temps de réponse. Or pour certains très gros sites (boutique en ligne par exemple) c’est juste impossible d’améliorer les performances
  • le contenu : sur un ordinateur, ce n’est pas trop gênant d’avoir des centaines d’informations à découvrir, car on peut facilement passer de l’une à l’autre. Sur mobile, on a une place minuscule : comment compresser l’information tout en ayant un contenu lisible ? Pas simple…
  • le problème des contenus masqués : John Mueller a récemment dit que Google ne regardait pas trop le contenu masqué dans des onglets ou des accordéons. Or c’est justement la solution la plus utilisée pour compresser l’affichage sur mobile !
  • le problème du Flash : certains sites web ont besoin du Flash pour créer du contenu multimédia très dynamique et très interactif. Or le Flash ne passe pas sur mobile.

Bref il y a de multiples raisons qui font que le Responsive Design n’est pas toujours la meilleure solution. Parfois on veut proposer des informations différentes selon qu’on est sur mobile ou desktop. Et c’est là que ça coince…

La recherche mobile selon Google

Google a suivi ses propres conseils et propose un moteur de recherche unique, qui affiche les mêmes résultats que l’on soit sur un PC ou sur un smartphone. Les mêmes résultats vraiment ? Pas sûr…  Lors du salon SMX 2015, Gary Illyes (Webmaster Trends Analyst chez Google) a parlé d’un nouvel algorithme de classement Google dédié à la recherche mobile. Cet algorithme fait que les résultats de recherche sont alors sensiblement différents selon qu’on soit sur Google Web ou Google Mobile !

En fait actuellement Google Mobile fonctionne comme un filtre qui s’applique sur les résultats web, et qui met actuellement en avant les sites « mobile friendly », c’est à dire ceux qui ont passé les différents tests que l’on retrouve dans Google Webmaster Tools.
google-mobile

Par ailleurs, Google veut aussi améliorer l’indexation des applications mobile pour en extraire des informations qui seront présentées dans les résultats Google Mobile. C’est ce qui a été révélé par Mariya Moeva, toujours au salon SMX 2015.

Il est clair que ce focus sur les applications mobiles sera sans intérêt pour les utilisateurs de Google version Desktop. On va donc se retrouver avec une nouveau point de divergence entre Google Mobile et Google Desktop.

En résumé on aura donc :

– des résultats différents suivant que l’on est sur mobile ou desktop (sélection des sites Mobile Friendly)
– l’ajout d’informations spécifiques sur les applications dans Google Mobile

Tout cela justifie amplement la création d’un nouveau moteur dédié à la recherche mobile, comme l’a laissé entendre Gary Illyes.

A terme, cela peut permette aussi de débarrasser le moteur de recherche mobile de services superflus (par exemple Google Maps : inutile d’avoir une interface web puisqu’on a déjà l’application mobile) et de créer des interfaces complètement modifiées (remise en forme des snippets, mise à jour des formats publicitaires…)

Bref la démarche n’est pas bête, reste à savoir comment la concrétiser et quel impact elle aura pour le référenceur. A terme, on risque d’avoir deux branches métier : le référenceur web et le référenceur mobile !